Merci Pierre Mantha

un homme engagé…

C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Pierre Mantha, Président fondateur de la Fondation Père Lindsay, notre collègue et ami, survenu le 16 février dernier.

Pierre ManthaEn 1996, il créa, avec le Père Fernand Lindsay, la Fondation éponyme et en recruta les administrateurs. La Fondation se consacre surtout au perfectionnement des jeunes musiciens. À titre de président de la Fondation Père Lindsay, avec l’appui de donateurs et du gouvernement, il orchestra la construction de deux résidences de professeurs au Camp musical Père Lindsay. Ces résidences (4 étoiles) deviennent l’Auberge du lac Priscault en dehors de la saison pédagogique et contribuent au financement du Camp musical Père Lindsay grâce aux services offerts.

En 2013, sous la présidence de Pierre Mantha, la Fondation créait la Bourse de carrière d’une valeur de 50 000$ afin de permettre à un jeune musicien de faire une carrière internationale. Pierre Mantha a également mis en place un séminaire de formation de 45 heures pour le développement de leur carrière offert pour la première fois aux jeunes musiciens en 2014. Le développement de jeunes musiciens se poursuit par l’octroi de bourses au Prix d’Europe, au Domaine Forget, au Centre d’arts Orford et au Concours de musique du Canada (section Québec).

Sa contribution éclairée et constante au développement des Arts et de la Culture du Québec est rarissime. Pierre Mantha s’est impliqué dans les arts, la culture et l’économie des affaires toujours avec la même ardeur infatigable partout où l’on avait besoin de lui en implantant de nouvelles idées. Il s’est investi avec succès dans des projets artistiques, s’est engagé ardemment dans la consolidation d’institutions culturelles et a permis à moult artistes de réaliser leurs rêves. Grâce à sa vision audacieuse du financement des arts et de la culture, Pierre a créé des structures inexistantes, sans but lucratif en impliquant le secteur privé, pour soutenir la création, encourager le talent et venir en aide aux créateurs.

Les conseils d’administration du Théâtre du Nouveau Monde, le Festival de Théâtre des Amériques, le Festival international du film sur l’art, le Musée d’histoire et d’archéologie Pointe-à-Callière, la Fondation du théâtre du Trident, Les Arts et la Ville, l’Agora de la danse, la Fondation de l’UQAM, l’Association des Diplômés des HEC, la Fondation Lionel-Groulx, Centraide Québec, Montréal et Canada, Chambre de commerce de Québec et du Montréal métropolitain, Stationnement Montréal, du journal Le Devoir et la Fondation Père Lindsay, ont pu invariablement compter sur son implication, sa détermination et sa contribution inestimables.

L’héritage qu’il laisse au patrimoine culturel québécois et au secteur économique des affaires et des arts est inestimable. Pierre était sans conteste un philanthrope qui estimait que la culture peut faire un pays meilleur.

Son départ crée un vide immense dans sa famille, à la Fondation Père Lindsay et dans le milieu culturel. Nous perdons un homme de cœur qui avait fait de son engagement dans le domaine des arts sa seconde passion.

Il nous manquera énormément.

Nous sommes privilégiés de t’avoir rencontré, avec tout notre respect et toute notre affection, nous te souhaitons bonne route.

Hélène Gauthier-Roy, présidente Fondation Père Lindsay
Wonny Song, vice-président Fondation Père Lindsay